La lèpre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La lèpre

Message par andaine le Dim 25 Juin 2017 - 13:12

Sixième Cursus - Le Médecin
Cours II : Les épidémies

La lèpre






Lèpre et maladies de peau

Le premier point à savoir est que la lèpre, bien que rarement mortelle, est une maladie incurable. 1
Nous ne connaissons actuellement aucun remède, aucun traitement, permettant de la soigner.
Ce cours ne sera donc pas axé sur les apports médicinaux du médecin, mais plutôt que le suivi des patients, l'aspect psychologique et sociétal.

De nombreuses maladies peuvent engendrer des déformations ou des pustules épidermiques.
Et même si parfois la distinction est difficile, nous pouvons isoler la lèpre dite "lépromateuse" 2, en la caractérisant par une série de symptômes.

D'un point de vue religieux, elle est perçue comme une corruption du corps car l’âme elle-même est corrompue. On pense que sa transmission est sexuelle.
Comme pour toute maladie épidémique, n'oublions pas l'importance de l'hygiène et de l'isolement.
Mais pour la lèpre l'isolement est spécifique, car le patient n'est pas censé mourir ou guérir...


La lèpre en quatre nuances - Symptômes

Pourquoi quatre nuances ?
Car nous allons inclure dans cette partie trois autres maladies de peau ayant un impact psychologique semblable à la lèpre à proprement parler.
Le lèpre "lépromateuse" reste le plus contagieuse et virulente, et contrairement aux trois autres il n'y a pas de possibilité de guérison. 3
Mais nous ne pouvons passer outre les autres "lèpres", ou maladies s'en rapprochant.

- Nous allons tout d'abord parler de la dartre. 4
Cette maladie se caractérise par des plaques blanches ou rouges qui vont parsemer la peau, généralement au niveau du visage, des bras et/ou des jambes.
Au niveau des dites plaques la peau semble s'assécher, et les patients ne cessent de ressentir des démangeaisons.

Nous pouvons préparer trois lotions différentes à appliquer sur les plaques :

    un décoction de bourdaine une crème composée de feuilles d'arroche et d'écorce de bouleau une infusion de fumeterre


Ces applications ne doivent pas se faire en frottant. Il est nécessaire de simplement déposer la lotion sur la zone atteinte et de laisser agir.

- La seconde nuance est nommée psoriasis. 5
Elle n'épargne aucune partie du corps, mais semble être plus ou moins virulente en fonction des cas. Elle se trouve surtout sur les coudes, les genoux, les articulations en général, le dos mais également sur le cuir chevelu ou les ongles, voire dans des cas plus graves sur tout le corps.
On peut la reconnaître à de larges plaques rouges, plus importantes que celles de la dartre, accompagnées d'une extrême démangeaison.

Pour endiguer ce mal nous pouvons conseiller trois nouvelles applications qui vont à la fois soulager le patient de ses démangeaisons et permettre de stopper l'assèchement de la peau :

    une infusion de géranium une décoction de saponaire et de scabieuse une pâte de tiges de douce-amère


L'application doit se faire de la même manière que pour la dartre.

- La troisième nuance est appelée vitiligo. 6
Le vitiligo se manifeste par l'apparition de taches de couleur ivoire, sur le visage, les pieds, les mains, les articulations ou encore les parties génitales. Cette maladie donne l'impression que la peau a totalement perdue sa couleur initiale.

Nous conseillerons deux lotions à appliquer deux fois par jour :

    une décoction de pulmonaire un mélange de feuilles d'acanthe et de graines de chanvre



Mais ce qui va attirer tout notre attention reste donc la forme la plus importe de lèpre : la lèpre lépromateuse.
Ces symptômes sont variés et permettent de suivre avec précision la progression de la maladie.

Le corps va tout d'abord se couvrir de tâches décolorées et insensibles. En effet, la partie atteinte ne répond à aucune stimulation extérieure.
Puis le patient va avoir des difficultés à faire bouger ses membres : marche lente, impossibilité à soulever de fortes charges etc..
Des nodules, bubons et autres excroissances, vont se former à divers endroits sur le corps. Ils ne seront dans un premier temps pas très sensibles, mais deviendront rapidement douloureux.

Après ces quelques symptômes apparaissent les difficultés.
En effet, les extrémités, que ce soit jambes, bras, mais aussi nez ou oreilles, vont se couvrir de petites lésions, et vont peu à peu se déformer.
Cela entraîne généralement des amputations obligatoires pour la survie du malade.
La déformation du corps va aussi entraîner des difficultés respiratoires, des difficultés visuelles, auditives etc...





Prévention et "traitements" : la mort sociale

Comme nous l'avons déjà dit, la lèpre ne peut être guérie...
Nous pouvons bien évidemment utiliser les lotions présentées plus haut pour alléger les souffrances, mais nous n'avons pas de solutions miracles.

Nous allons donc nous concentrer sur la contagion liée à cette maladie, le suivi du patient, et son rapport à la société. 7

Citons tout d'abord un Traité, rendant obligatoire aux évêques l'assistance aux lépreux :


    "Ceux-ci sont considérés comme déjà morts. Dès qu’un présumé lépreux se présente, le prêtre l’accueille chez lui. Peu après, une cérémonie mortuaire a lieu avec à la place du mort sous le drap noir, le lépreux. Après l’avoir béni et donné des offrandes, le peuple se rassemble sur le parvis, le prêtre donne au lépreux une cliquette, des gants, une écuelle et lui dictent la conduite à suivre. Puis le prêtre plante une croix et un tronc destiné aux offrandes devant sa hutte."



Le lépreux est donc considéré comme mort, bien que réellement vivant.
Il est écarté de la société, et ne doit plus avoir de contacts avec les individus sains. Il se doit de signaler sa présence par un habit spécial et par le bruit d'une crécelle, et de vivre en marge de la ville ou du village.

Pour ne pas marquer fortement cet isolement difficile à vivre pour un malade, notre rôle sera de lui apporter une présence, et lui permettre d'avoir un semblant de vie sociale, certes en privilégiant des rapports avec d'autres lépreux.

C'est là qu'apparaissent les léproserie dont nous aurons la charge.
Elles se distinguent des aumôneries et Hôtels-Dieu par leur aspect, par leur régime interne et par leur direction immédiate ou supérieure. L'entrée dans un couvent de lépreux ou dans une fraternité "doit être une carte forcée, avec la maladie pour seule vocation religieuse." Cependant les lépreux doivent rester des laïques même vivant en communauté, le domaine religieux, comme nous l'avons déjà dit, ne pouvant être pris en compte dans notre travail.

Le fait de vivre dans une communauté de malades est certes une chose stigmatisante, mais il faut garder en mémoire le fait qu'un lépreux va devoir vivre avec sa maladie pendant de nombreuses années.
Nous devons bien évidemment nous protéger au mieux et éviter des contacts trop longs avec les malades, mais la présences de personnes "saines" aide à une dédramatisation de la maladie.



Cours rédigé par Meleagre d'Aeden,
Médecin diplômé de l'Ostel-Dieu de Paris



Notes a écrit:
1 Bien que non mortelle, la lèpre expose à des invalidités sévères et des handicaps permanents si elle n'est pas traitée à temps.
De nos jours un traitement existe, comportant plusieurs antibiotiques, afin d'éviter de sélectionner des souches résistantes du germe.


2 La lèpre (ou maladie de Hansen) est une maladie infectieuse chronique due à Mycobacterium leprae (une bactérie proche de l'agent responsable de la tuberculose identifiée par le Norvégien Gerhard Armauer Hansen en 1873) touchant les nerfs périphériques, la peau et les muqueuses, et provoquant des infirmités sévères.

3 Les décoctions et autres lotions proposées sont médiévales. Elles n'ont pas de réels impacts sur ces maladies épidermiques.

4 La dartre est une maladie de la peau se caractérisant par la formation de plaques sèches et squameuses au niveau de l'épiderme. Cette dermatose pouvant même aller au durcissement de la peau.

5 Le psoriasis est une maladie de la peau d'origine mal connue, en partie génétique. Cette affection dermatologique touche 1 à 3 % de la population mondiale, aussi bien chez les femmes que chez les hommes.

6 Le vitiligo est une maladie de l'épiderme qui se caractérise par des taches blanches qui apparaissent et s'étendent sur la peau.

7 Il existe sur le sujet un livre très intéressant : L'île des Lépreux de Jack London.
avatar
andaine
Maitresse des lieux
Maitresse des lieux

Messages : 1514
Date d'inscription : 14/10/2010
Age : 584
Localisation : Sent Bertran de Comenge

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum