Passation de pouvoir entre 2 maires... et plus si affinités

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Passation de pouvoir entre 2 maires... et plus si affinités

Message par andaine le Sam 13 Mai 2017 - 10:39

Zatopek a écrit:Je n' avais pas pris le temps de retirer les ordres de ventes sur le marché.

Sinon, vous disposez de marchandises rendues dans le mandat fer que j' avais reçu du Comté:

78 sacs de maïs à 2.00 écus ( 156 )
13 sacs de farine à 10 écus ( 130 )
7 pelotes de laines à 5 écus (35 )
29 stères de bois à 2 écus ( 58 )

Soit la somme de 379 écus à débourser pour les récupérer. Sur les 380 du mandat, je ne pouvait faire mieux comme mise à l' abri rapide tout en laissant la possibilité au Comte de décider de les renvoyer à Peyrik.

Que reste-t-il chez moi?
32 miches de pains à 2.00 ( 64 )
22 sacs de farine à 10.00 ( 220 )
4 manches à 5 ( 20 )

Soit 304 écus et les écus de la mairie bien entendu.

Il était évident que la dite candidate n' avait aucune intention de gérer la mairie et le fait de l' avoir trouvée vide aura été un bienfait. A vous de voir maintenant. Tout cela a été dit au conseil économique où il semble plus à propos de penser que certains s' enrichissent au dépens de la mairie. Ce qui est tout à fait faux. La mairie grossit son bas de laine grâce à certains intervenants.

Un exemple: j' ai vendu toutes mes carcasses de cochons à la mairie dans deux intentions:
-Soit j' alimentais le marché par les ventes de la mairie ou la taverne au prix de 17.50.
-Soit je revendais la viande à 17 à la ville d' Eauze.

Dans le 1 er cas, la carcasse de cochon achetée à 14 m' était revendue à moi boucher ou à un boucher à 15. Il s' agit de 80 carcasses, soit 80 écus de bénéfices pour la mairie. La revente sur le marché ou en taverne à 17.50 permettait un autre bénéfice pour la mairie de 0.50 le morceau de viande, soit 40 autres écus. Et cela s' est avéré payant sur le marché.
Dans le deuxième cas, la revente à Eauze ne laissait qu' un bénéfice de 80 écus mais promettait un suivi d' autres commandes avec de la vache et toujours un bénéfice de 40 écus pour la mairie.

Pourquoi autant d' écus en mairie alors? Tout simplement parce qu' il arrive qu' il y ait de belles opportunité sur le marché. Soit on a, soit on a pas les liquidités. Si on ne les a pas, mieux vaut que le maire en aie pour acheter quitte à fair au Comté ou à une ville.

En gros, fictivement ou réellement, les bénéfices réalisés sur les bonnes occasions vont à la maire dans leur plus grosse partie parce qu' on ne s' amuse pas à tenir une comptabilité exacte. On fait une moyenne et voila hop pour la mairie. Et le maire se tient informé notamment avec Eauze parce que 80 carcasses de cochons à 15 inévitablement, ça fait ne somme. Dès lors on est parfois plein d' écus ou plein de marchandises.... mais faut choisir si c' est le maire ou la mairie qui prend la marchandise. On ne fait pas ce qu' on veut avec 3 ou 4000 écus de biens/marchandises quand les opportunités sont régulières et qu' on vise un objectif financier un peu ambitieux.


Vous avez d' autres question?
avatar
andaine
Maitresse des lieux
Maitresse des lieux

Messages : 1510
Date d'inscription : 14/10/2010
Age : 584
Localisation : Sent Bertran de Comenge

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Passation de pouvoir entre 2 maires... et plus si affinités

Message par andaine le Sam 13 Mai 2017 - 10:41

Un homme se présenta devant elle. Elle ignorait son nom mais s'il avait pu se présenter ci-iluec il devait probablement faire partie du conseil municipal. Elle ne voulait point faire d'impair, cherchait au fond de sa mémoire s'il avait croisé son chemin à l'université ou encore à la prévosté. Faisait fi des salutations, l'entrée en matière lui laissa supputer qu'il s'agissait du prédécesseur de Peyrik.

Maistre Zapotek, je suis fort aise de faire votre cognoissance.

Elle le salua d'une inclinaison courtoise du chef puis l'invita à s'asseoir.

Contentez s'il vous plaist l'envie que ce siège a de vous embrasser.

Laissant échapper un profond soupir.

Il n'y a pas plus novice que moy en matière d'économie. Le coms m'a appris que vous aviez mis les biens de la ville en sécurité. Il est vrai que lorsque j'ai découvert le montant de la trésorerie je me suis fort questionnée.

Et on dit que l'intuition est féminine...


Je suis une étrangère. J'ai pris résidence à 20 lieues dans le village de Sent Bertran de Comenges. J'ignore tout des divergences que vous avez. Je préfère observer et juger à mon aune.

D'après ces registres vous avez des qualités indéniables de bon gestionnaire. Je ne pourrais probablement point rivaliser. Si je peux me permettre, un peu de présence et d'animation en halle aurait permis au village de s'épanouir davantage, certes point autant que ses finances.


Un franc sourire fendit son visage.

Je crois qu'il va me falloir 107 ans pour pouvoir comprendre les rouages et les subtilités de la fonction.

Si elle avait des questions ?

Comment démesler l'écheveau embrouillé dans ma teste ?
avatar
andaine
Maitresse des lieux
Maitresse des lieux

Messages : 1510
Date d'inscription : 14/10/2010
Age : 584
Localisation : Sent Bertran de Comenge

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Passation de pouvoir entre 2 maires... et plus si affinités

Message par andaine le Sam 13 Mai 2017 - 10:47

Zatopek a écrit:Passez-vous de ce "Maître" quand vous m' adressez la parole ma petite!

Laisse-t-il tomber en même temps qu' il se laisse tomber dans dans le siège qu' elle lui propose. Le "la petite" n' est pas pour se démarquer en supériorité, loin de là. Il y a simplement su' il n' est ni petit ni léger et l' âge est un écart qui ne se comble pas malheureusement.

Tutoyons-nous si tu le veux bien, nous gagnerons en efficacité.

Il l' a écoutée avec calme, conscient de l' embrouillamini où elle se trouve.

L' économie n' a rien de compliqué, j' ai bien du l' apprendre mais j' ai eu un très bon Maître qui lui en mérite le titre. Que tu ne sois pas d' ici va déranger indubitablement. disons plutôt que c' est le fait que le Comte t' ait désigné même si ce n' est pas le cas, le fait sera ressenti ainsi. Il aurait mieux fait d' autoriser la révolte proposée que j' ai interdite finalement pour ne pas permettre la moindre mise en accusation des Licérois qui refusais la Peyrik. C' est absurde mais voilà où nous sommes rendu toi eu moi.

Il souffle parce qu' il n' est pas évident d' être ce maire seul face à une population moulesque mais soutenu par un groupe très actif qui est le moteur économique de la ville et dont il faut parfois réfréné les envies.


La première chose à faire comprendre au Comte est dans de petites villes comme SL, SBC ou Eauze, c' est que dès qu' on voit que le maire en fonction a posé sa candidature pour un prochain mandat, on ne s' en inquiète plus de l' élection. Et même pire, on ne va pas voter puisqu' il est candidat. Même le maire ne s' occupe pas de sa propre réélection. Non qu' il soit certain mais tout simplement parce qu' il n' y a personne qui ne veuille de ce poste ingrat. Du coup, et c' est ce qu' il vient de se passer; quand un quidam va voir s' il peut enfin voter, il découvre qu' il y a un autre candidat. Et voila ce qui est arrivé à SL. Il y avait un autre candidat . Sitôt mon courrier ouvert qui m' avertissait, j' ai prévenu le conseil éco. Mais trop tard. Mes suspiscions étaient bonnes mais l' entendement du Comte ne l' était pas. C' est vraiment un pauvre dans les pauvres! N' importe quel abruti aurait compris qu' une personne capable de disparaître, une fois les poches pleins......... mais non, il m' a répondu qu' elle pouvait être dérogée. Et bien soit! Tout cela parce que je suis pas en train de traîner sur les halles? Ridicule enfin! J' ai peu de temps, il faut le savoir. Et il aurait voulu qu' en moins d' une heure je transfère 2440 écus dans un mandat qui en contenait 380 à la base?

Petit moment de répit où sa main cherche une collation........ rheuuuuuu^^

Voila ce qu' on peut faire: Tu as du bois et tu me mandates. Je te renvoies ce que je peux en écus. Sous peu tu vas avoir les impôts à lever. Les écus vont tomber dans la mairie. Tu me remandates pour les biens restants que je te renvoies. Puis tu me remandates avec du bois pour le solde des écus.

Pour la suite des opérations commerciales, on essaie de se débrouiller. Il faut mettre de la viande dans la taverne, je peux t' aider. Il y faut du pain, je ne peux rien faire mais on a des solutions. Rassure-toi c' est assez simple. Il faut surveiller la maire aussi? Pas compliqué, je l' ai fait pendant des mois. Ce qui est idiot c' est que le maire de la ville n'avait pas accès à la maréchaussée et il me semble que j' avais mis croqpom en conseiller municipal pour avoir ses rapports à l' époque. Parce que finalement, le premier à devoir disposer du rapport, ce n' est pas Alcide que je connais bien mais le maire qui doit décider ou non de mettre des embauches de miliciens. Il y a beaucoup à redire sur les réflexions et le fonctionnement du gamin de Comte mais soit. Il a pris la mauvaise décision, tant pis pour lui. Cela ne veut pas dire que je ne t' aiderai pas. Au contraire. Mais comment vais amener la Century à t' aider? Ca c' est la grosse question.


[hrp]Cher JD Andaine, je vais avoir beaucoup de boulot ces deux à trois semaines qui viennent. Tout comme j' en ai beaucoup les trois semaines qui ont précédé cette foutue élection. En gros, j' ai peu de temps pour faire mumuse avec le jeu. Si certains l' ont, d' autres ne l' ont pas, il faut le comprendre et user de ce qu' on peut pour faciliter icelui à tous. Le JD comte fait du n' importe quoi. Désolé, je ne joue pas comme lui. Me dire que je ne communique pas est tout à fait faux, il aurait du se renseigner sur mes mandats précédents Où j' ai finis par intégrer ici les joueurs qu' il fallait éloigner. Oui oui, c' était aussi ma mission^^. Quand j' ai repris cette mairie, c' était plus dans le but d' assurer le marché et faire travailler les paysans et les artisans de NOS villes. TOUTES les villes selon les besoin et état de chacune. Il a pas compris? Pas grave[/hrp].
avatar
andaine
Maitresse des lieux
Maitresse des lieux

Messages : 1510
Date d'inscription : 14/10/2010
Age : 584
Localisation : Sent Bertran de Comenge

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Passation de pouvoir entre 2 maires... et plus si affinités

Message par andaine le Sam 13 Mai 2017 - 10:49

Elle lui répondit amusée.

Le maistre était réservé à l'artisan.

Poursuivant.

Eh bien soit va pour Zatopek ! Quoi que je pourrais bailler de l'ancesseur...

La "petite" avait la trentaine bien sonnée, était de nature opiniastre et avait une expérience riche d'enseignements.

Paria un jour, paria toujours ! Imperméable telle l'argile, j'ai essuyé bien intempéries.

Un silence propice à la réflexion s'ensuivit.

Le coms est le régnant d'A&C. Nous lui devons obéissance Zatopek ! Il n'y a point à tergiverser. Tu dois cesser de tirer sur lui à brusle-pourpoint.

Je ne suis guère un bon soldat mais j'ai à cuer de servir les villageois de Sent Liser. Nous pourrons sans doute nous entendre. Et ...


Voyant sa main se tendre au jugé - Et on dit que les femmes sont bavardes - elle glissa sa dextre sur sa hanche, détacha la gourde en peau de chèvre qui pendouillait à sa ceinture et la lui tendit.

Du vin de mon pays !

Un concentré de nostalgie au fond de ses prunelles grises.

J'ai vu que la prochaine levée d'impost s'effectuerait dans trois jours. Deux levées par mois ? Les villageois sont imposés à 7, 50 écus par champ et par échoppe. Quel est le montant réclamé par le comté ? J'ai observé également qu'il n'y avait de hache aucune en location. Était-ce un choix de la municipalité ? Le bois est la ressource de Sent-liser. J'aimerais lorsque j'aurais réuni la somme nécessaire à l'achat d'une cognée, débiter des stères et en faire profiter la ville. Je mettrais volontiers de la viande en taverne avec ton aide si précieuse. Si pour ce qui est de la défense de la ville, la maréchaussée est chapeautée par le prévost et la milice par le maire, travailler en concertation est bien souvent nécessaire sans pour autant trahir les missions qui sont dévolues à chacun.

In poculis. Le bon vin émerillonne l'esprit.
avatar
andaine
Maitresse des lieux
Maitresse des lieux

Messages : 1510
Date d'inscription : 14/10/2010
Age : 584
Localisation : Sent Bertran de Comenge

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Passation de pouvoir entre 2 maires... et plus si affinités

Message par andaine le Sam 13 Mai 2017 - 10:50

Zatopek a écrit:C' est sur qu' il ne pouvait comprendre l' histoire de Maistre. "On" lui avait de mandé, non intimé l' ordre, de faire publier les annonces Comtales. Et dans les annonces comtales, qu' avait-il vu? Les félicitations aux Maistre Zatopek pour sa réélection, comme pour tous les maires. Imaginer que les maires allaient publier ça. Mais bon, il n' en restait pas moins qu' il jugeait le titre surfait pour sa prestation. Si c' était pour un artisan, c' était plus logique. *Peut-être faudrait-il revoir la qualification des maires dans annonces comtales alors?* Enfin, il fallait revenir au dialogue.

Tu sais , il a beau être Coms, je prétends qu' il n' en doit pas moins le respect à ceux qui assurent le fonctionnement des villes. Pour ce Comté, j' ai servi dans l' armée  quand il a fallu se défendre contre les mercenaires du Béarn et en d' autres occasions aussi bien que dans les convois de Marchands Ambulants et il y en a eu pas mal. Pour cette ville, j' ai défendu souvent gratuitement tout comme j' ai été dans d' autres villes pour assurer les défenses et même les reprendre... Oui oui c' est arrivé^^. Peut-être devrait-il savoir avant de l' ouvrir. Fermons ce sujet pour un jeunot qui est arrivé ici par la bande ou plutôt par l' entre jambes de ses parents. Mais rassure-toi, je sais aussi être obéissant. Simplement dommage qu' il ne sache pas et que certaines vieilles badernes de Comté ne le lui aient pas dit certaines choses. http://forum.lesroyaumes.com/viewtopic.php?t=2270837&postdays=0&postorder=asc&start=0

Ah c' est qu' elle sait donc vraiment bien recevoir! Un vin de son pays. Il n' est pas aussi soiffard que celui dont il suit les ordres mais la soif doit s' étancher et l' eau n' est le breuvage le plus propre qui existe. Aussi fait-il honneur au vin du pays. Et ça lui remet les idées en place.

Revenons à l' essentiel!

Là dessus, un lutin nommé Lutun su faufile sous le bureau ( facile avec une hauteur de 3 pommes ) et lui laisse un courrier.

Tiens!? Ce n' est pas moi qui possédais les 32 miches de pains de la mairie? Tu viens de les racheter à Tatasuzanne! Je me disais aussi que ce qu' elle me disait était idiot mais je ne retrouvais pas ces miches de pains chez moi. Je suis rassuré. On ve les enlever de ce que je dois rendre. Il reste 2 miches à te rendre, 22 sacs de farine et 4 manches. Si tu as les écus pour cela... 244 écus, tu me fais un mandat avec ce montant exact.

Le "vin de son pays le titille et il récupère manifestement ses moyens.

Tu sais que j' ai du subir un mauvais coup de soif là? Pour les écus, on faire très simplement. Tu as des miches de pains! Et je dois rendre 2442 écus. C' est très simple! Tu en mets 2 en vente à 999 écus. Ca nous fera 1998 écus. Il en reste 444 à récupérer mais il y a le prix du pain de 5.80. Ca donne ceci: 444 + (3x 5.80 ) = 467.20 écus. Tu mets en vente une miche de pain à 468 écus, ça comblera les deniers que je n' ai pas retenu. Tu le fais dans l' ordre que tu veux. Mais la totalité des biens sera en possession de la mairie.

P**** ces prunelles grises! Et dire qu' il finissait ses courriers de maires par un message idiot certes mais qui aurait pu donner suite à des histoires amusantes en Halle. Ah il se souvient de cette finale de courrier hebdomadaire " Le maire cherche à se marier ". Mais il faut revenir à la discussion, il rêve là!

Euh..... oui il y a deux levées d' impôts pas mois. Tous les 13 jours en réalité. J' ai baissé l' impôt de 9.50 jusqu' à 7.50 progressivement. SL avait d' normes problèmes de pillages et Lynette a justifié les 9.50 par ses besoins en milice. MON Maistre m' avait recommandé d' être de la maréchaussée et d' inciter les membres du conseil municipal à assurer des gardes aussi. Résultat; moins de milice = moins d' impôts. Maité a même supprimé l' impôts parce que la Century faisait des dons et assurait la défense presque gratuitement. A ce jour, ne comptons pas sur eux, le Coms les a vexés. Il n' y a que moi qui puisse t' aider pour la défense du coup. Ne compte jamais sur les Licérois, ils sont trop peu nombreux à s' impliquer dans ce genre de chose. Il faudra toujours garder une bonne somme d' écus pour le cas où. On peut envisager de retarder l' impôt si nous disposons de plus de 50000 écus en biens et écus. Le Comté quant à lui demande 6.25 comme impôt par quinzaine et maintenant 12.50 par mois pour plus de facilités. Tu vois bien que la différence de 1.25 par quinzaine ( ou treizeine ) par activité n' est pas un luxe. En faisant ce calcul simple: Risque de prise de mairie, j' embauche 4 miliciens à 16 écus! Ca fait 64 écus. Si tu as 40 activités imposable, le bénéfice de l' impôt sera exactement , si tout le monde paye de: (40 x 7.50 ) - (40 x 6.25 ) = 50 écus. Une quinzaine ne suffit pas à payer une nuit de défense. Il faut aller chercher le reste dans le commerce.

Serait-il qu' elle l' émoustille? A moins qu' il ne tienne finalement au bien être de la ville?

Ne m' explique comment fonctionne la maréchaussée, tu vois bien que je sais. Retiens que s' il te faut un peu de temps, j' assurerais la défense à ta place et irai poser mon rapport comme je le faisais avant.
On passe au commerce, chose plus difficile à SL avec la Century qui apporte beaucoup mais il y a des choses plus compliquées. On parle du bois aussi si tu veux.
Sache que le bois n' est pas rentable pour une mairie. Je demanderai à Hanael de me fournir l' endroit où tu pourras obtenir les renseignement à ce sujet. Mieux travailler avec des bûcherons indépendant. La seul hache que je laissais en prêt était symbolique pour occuper un gars qui ne voulait pas aller à la mine. C' est ketje et un maire de Lectoure qui en apporté la preuve, il faut suivre cette voie là. Pour la viande, ne te fais pas de soucis, j' en fais tous les jours mais soyons prudents. Mieux vaut la destiner à la taverne pour le moment avec une bonne annonce sur le panneau de la mairie. Dès que j' aurais acheter les miches de pains très chers, tu vas devenir opérationnelles et ce deviendra un jeu d' enfant.
avatar
andaine
Maitresse des lieux
Maitresse des lieux

Messages : 1510
Date d'inscription : 14/10/2010
Age : 584
Localisation : Sent Bertran de Comenge

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Passation de pouvoir entre 2 maires... et plus si affinités

Message par andaine le Sam 13 Mai 2017 - 10:50

La teste penchée sur le costé, elle l'escoltait les paupières chastement baissées, pensive. Ses longs cils dessinaient une franche blonde sur ses joues. Zapotek variait les intonations de sa voix, tantost vibrante de sa colère retenue, tantost voilée par l'agacement. Il s'était senti traité avec mépris et irrespect alors qu'il s'était engagé, avait donné de sa personne depuis des temps et des temps. A tort ou à raison ? Elle ne pouvait... elle ne devait avoir des positions. Elle se contenterait de voir les choses du point de vue de Sirius. Ses pensées cavalaient à une vitesse effrénée. Il lui fallait chercher la force dans ce qui subsistait meshui. Il entonna le vin. Le trouverait-il gouleyant ? "Un revenons à l'essentiel" mit fin au branle des dames* qui se déroulait dans sa teste. Les commissures de ses lèvres s'étirèrent en un demi-sourire. Elle était si fait entrée en possession des miches. Il ne se laissait point aisément emberlucoquer. Elle releva le rideau de ses longs cils et l'envisagea de nouveau. Il était d'une patience de bénédictin. Du bénédictin il tenait également dalle en pente. Le vin rouge d'Anjou dévoilait sa plus belle robe et montrait son rubis mais les comptes d'apothicaires reprenaient. Une moue boudeuse fleurit sur les lèvres de la mauvaise escollière. Il finirait par cuider qu'il soliloquait. Elle devait faire entendre sa voix.

La trésorerie se monte à 201 écus pour le moment. Je te propose de commencer doncques par mettre en vente sur le marché deux miches de pain à 999 écus et la troisième à 468 écus. Du temps ? Je baille cours à l'universitat en fin de semaine. Lorsque j'aurais du pain dans la huche assez pour m'acheter une cognée, je me rendrais en forest. Tu as du constater qu'un maréchal était arrivé à Sent Liser. Je suis relevée pour quelques jours. Mais il me plairait de te croiser à la maréchaussée. Je peux aussi assurer bénévolement quelques tours de garde. Je vis chichement. Quelques pécunes pour me sustenter sont totes voies nécessaires.

Si Accaprissat était la blonde, elle ne s'entesterait point jusqu'à la bestise. Sa nuque ploya sous le poids des responsabilités. Devenir opérationnelle ? Pourvu qu'ils restent encordés ! Qu'il assure son passage. Elle leva vers lui un regard de biche effarouchée. Arreste ton char Ben Hur ! Andaine !


[hrp]*Danse du moyen-âge. Sarabande aurait été plus appropriée mais elle verra son apparition un bon siècle plus tard[/hrp]
avatar
andaine
Maitresse des lieux
Maitresse des lieux

Messages : 1510
Date d'inscription : 14/10/2010
Age : 584
Localisation : Sent Bertran de Comenge

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Passation de pouvoir entre 2 maires... et plus si affinités

Message par andaine le Sam 13 Mai 2017 - 10:51

Zatopek a écrit:Il ne se connaissait pas aussi bavard le Zatopek. Il est vrai que le bûcheronnage ou la route parcourue à pied et seul souvent mais parfois en mauvaise compagnie ne sont pas les circonstances les plus propices à développer du lien social. Quant aux nuitées sur des remparts ou les bivouacs après la bataille; n' en parlons pas sauf pour en dire que les unes mènent au solitarium et les autres ne sont faites que de longs silences qui cicatrisent les plaies, les colères et les peurs dues aux affrontements.

C' est donc avec étonnement qu' il s' est entendu tenir le crachoir aussi longtemps. Le moment est venu de se taire et de l' observer elle! Et pour l' observer, il l' observe et la laisse quelque peu à ses pensées où elle semble s' ensombrer.

Reprenant un peu de vin qu' il prend le temps de faire joyeusement tourner en bouche, il se laisse aller à... à ... apprécier le vin qui lui chantonne quelque chose. Une douce fraîcheur, une légèreté agréable et il cherche la région où il a bien pu ressentir ce plaisir à faire ainsi rouler une goulée de vin. Où? Il a parcouru tant de région qu' il ne tente même plus de les définir au goût du vin. Mais il n' empêche que cela lui parle à moins que... ou ... non. Il l' observe toujours. Il l' avait regardée, quelque peu subjugué par ces cils si longs qui laissaient trainer comme de longues ombres sur ces petits étangs gris comme de longs roseaux penchés au bord des mares.... doucement il se laissait prendre par une certaine tendresse qu' il ne connaissait pas.

Heureusement pour le bougre, elle sorti un rapide et simple bilan. *Bon sang elle semble épuisée.*


201 écus! Ce n' est pas ce qui te permettra de faire vivre la mairie mais n' aie crainte j' ai envoyé Lutun payer ce qu' il faut.

Il tente de conserver une contenance. Il se rend compte que sa sortie au bureau du porte-parole l' oblige au respect de ses propos mais que cela pourrait bien imposer à cette damoiselle de lourdes charges. La voyant ployer de la nuque, il a un geste par dessus la table comme pour la retenir, comme s' il lui proposait de poser sa joue dans sa large main pour qu' elle y repose un sa tête trop lourde des choses à réaliser. Puis il retiens ce geste de toute ses forces. Pourquoi? Il ne le sait pas.  Il le fait. Mais c' est sa parole qui prend le pas sur le bras.

Ecoute Andaine, je vais t' aider, doucement, très doucement pour que la charge que tu as acceptée te soit la moins lourde possible. J' irais à la maréchaussée. Puis...


Il s' arrête. NON il a dit NON. Serait-elle diablesse ou serait devenu ensorcelé?


Dès que possible je t' enlèverai ce fardeau.

Il se tait, un peu perdu, très ému, très perdu et se trouvant dans une situation qu' il ne connaît pas. Facile de balancer sa hache sur un ennemi avant qu' il ne vous fauche le bras d' un coup d' épée. Mais répondre à cette faiblesse.
avatar
andaine
Maitresse des lieux
Maitresse des lieux

Messages : 1510
Date d'inscription : 14/10/2010
Age : 584
Localisation : Sent Bertran de Comenge

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Passation de pouvoir entre 2 maires... et plus si affinités

Message par andaine le Sam 13 Mai 2017 - 10:51

Avait-elle réussi à faire vibrer sa corde sensible ? N'avait-il point eu velléité de mouvement vers elle ? Sous ses manières rudes, Za... - elle s'était aperçue toute marmiteuse qu'elle inversait les syllabes de son nom - cachait un cuer bienveillant. Quelle image devait-elle lui renvoyer si ce n'était ceste d'une caillette. Elle scanda son nom in petto. Zatopek... Zatopek... Zatopek... Jusqu'à avoir martel qui cogna dans sa teste. Elle était consciente que l'attention soutenue qu'il manifestait à son égard enflammait ses joues comme si elle s'était trouvée devant un fourneau. Elle s'était si souvent cloistrée dans le silence qu'elle couvait ses mots comme le ferait une mère poule vis-à-vis de ses poussins. Afin de rompre le silence gesné qui s'était installé, il lui annonça qu'un ordre d'achat avait été passé par le semi homme –  assurément son homme de paille. Si fait ! L'huis s'entrouvrit sitost livrant passage sur un commis de mairie tout égrotant porteur d'un reçu de vente. Elle le gratifia d'un charmant sourire puis le congédia d'un geste de la main, le regard rivé à cestui de l'homme qui lui faisait face. Elle ne l'avait point encore remercié.

1465-03-10 16:50:14 : Vous avez vendu 1 miche de pain pour 468,00 écus à Lutun.
1465-03-10 16:50:14 : Vous avez vendu 2 miches de pain pour 999,00 écus à Lutun.


Je vous t'en sais gré.

Reprends toi Andaine. Il va finir par croire que tu minaudes avec tes airs penchés ! Que nenni ! Moy je dis que c'est dans les vieux pot qu'on fait la meilleure soupe. Brisons là petite voix ! Voilà que tu le guignes du coin de l’œil. Mais n'importe quoi !

Elle finit par se lever d'un bond tel un diable de sa boite et se mit à arpenter nerveusement la pièce de long en large, les bras croisés sur sa poitrine.

J'ai levé les imposts. Je n'en suis point fière. Premier jour de mandat et j'assène déjà un coup de massue aux licérois. Je vais te mandater derechef pour les deux miches, les 22 sacs de farine et les 4 manches. Je vais également me présenter au Conseil Économique pour l'achat de minerai de fer. Il y a pas beaucoup d'éleveurs dans le village. Mais il faut des seaux que la mairie possède en stock et des couteaux. Je vais m'adresser aux forgerons pour la fabrication de haches également.

Elle voulait lui montrer qu'elle ne se brandelait point.
avatar
andaine
Maitresse des lieux
Maitresse des lieux

Messages : 1510
Date d'inscription : 14/10/2010
Age : 584
Localisation : Sent Bertran de Comenge

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Passation de pouvoir entre 2 maires... et plus si affinités

Message par andaine le Sam 13 Mai 2017 - 10:52

Zatopek a écrit:Il sourit intérieurement en voyant ses joues prendre des couleurs. Ca le rassure, il n' est pas seul à connaître une sorte malaise bien agréable somme toute. Même s' il ne sait pas très bien ce que signifie ce malaise, cette petite chose qui fait qu' on n' ose pas en dire plus ni même tenter une geste qui vous trahirait.

Il aurait bien répondu à son merci mais sa voix ne voulut  émettre le moindre son. Heureusement! La voilà qui se lève promptement et arpente la pièce énonçant ses premiers actes de maire. Il l' écoute, ou dirions-nous plutôt qu' il l' entend parler car il la regarde surtout. Rêveur...... *Fichtre! qu' elle est ....*
Mais c' est qu' il faut lui répondre au lieu de se laisser balader là Zato!

Qu' importe les impôts ma ... euh .. Andaine.

C' est sur! Il allait gaffer. "Ma..." quoi mon vieux? Ma petite? Ma belle? Maaaaaahhhh ouais!

Je m' occuperai de ce mandat tout à l' heure si tu veux bien. Pour le reste, le fer, fais le parvenir aux forgerons par mandat. C' est plus sur ici. Et pour les haches, tu peux demander aux forgerons mais j' ai demandé à Hanael si elle en avais il y a quelques jours, à voir si elle en a encore.

Son attention est attirée par autre chose. A la fenêtre, un pigeon est apparu qui y donne des coups de bec. A son tour de se lever et d' aller ouvrir. Il se saisit du pigeon qu' il a reconnu et qui porte un message à la patte. Message qu' il prend en renvoyant le volatile dans les airs. Il lit le message, son front se plisse, ses lèvres lui font une mauvaise moue, ses joues se creusent et le message se voit réduit en une chiffonnade dans sa main qui n' est plus qu' un poing fermé, veiné de colère.  Il regarde Andaine, les yeux noirs.

Là bas aussi! Que se passe-t-il?

A son tour d' aller d' un mur à l' autre comme un orage qui va et revient.
avatar
andaine
Maitresse des lieux
Maitresse des lieux

Messages : 1510
Date d'inscription : 14/10/2010
Age : 584
Localisation : Sent Bertran de Comenge

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Passation de pouvoir entre 2 maires... et plus si affinités

Message par andaine le Sam 13 Mai 2017 - 10:52

Palsembleu ! L'avait-elle noyée sous les flots désordonnés de ses paroles ? Il ne disait mot. Tout à coup, elle cessa ses allées et venues et pivota sur ses talons. Il la dévisageait de pied en cap. La trouvait-il seulement à son goust avec sa vesture élimée qui ne mettait point en valeur sa silhouette fine, seins petits et écartés, hanches épanouies  – Il avait été donné à Andaine de gésir d'un enfant - ses bottes éculées, ses bas de laine grossière qui loin de galber ses jambes, tire-bouchonnaient aux genoux. Et son visage sans artifice autrefoys mangé par les tasches de rousseurs, lesquelles avaient tant pasli qu'elles avaient fini par disparaistre. Ses souvenirs se bousculaient dans sa teste. Elle se retrouvait plongée dans le passé. Une cérémonie de passage de rang à la Commanderie des Blanches. A la barbacane elle s'en était allée accueillir un invité. Il pleuvait comme vache qui pisse ce soir là et elle s'était présentée dégoulinante d'eau devant l'homme titré. Quel piètre spectacle lui avait-elle donné à voir. Elle avait fui par la suite mais elle avait encore la souvenance du bruit émis par ses poulaines mouillées à chacun de ses pas. Zatopek l'arracha à ses pensées. La levée d'impost était nécessaire. Elle tombait le jour de son avènement et alors ? Elle fut fort aise de constater qu'il pouvait à la fois reluquer sa charnure et l'escolter.  Elle aurait aimé se mouvoir comme une sobre caresse mais elle semblait tétanisée. Elle avait bien compris que le minerai de fer était vendu à la demande. A l'évocation de la jeune mairesse de Eauze, son corps se détendit. Elle s'apprestait à répondre à Zatopek lorsqu'il se leva à son tour pour s'avancer vers la fenestre. Un messager ailé venait lui délivrer un pli. A mesure qu'il en prenait cognoissance son visage se durcissait, accusait ses angles. Un froissement de parchemin mit fin à sa lecture. Elle recula d'un pas instinctivement.

Là-bbas ? Répéta-t-elle en bégayant.

Imaginez un lion dans une cage. Un lion dont les naseaux souffleraient deux jets bruslants. Au pelage frissonnant sous l'effet de quelques piqusres d'insectes, fouettant de sa queue - Oups... Elle était suffisamment demeurée dans le fiel et l'amertume de la chasteté - ses flancs.

Zapotek ! De qué se passa ? L'interrogea-t-elle. L'inquiétude transperçait sa voix.
avatar
andaine
Maitresse des lieux
Maitresse des lieux

Messages : 1510
Date d'inscription : 14/10/2010
Age : 584
Localisation : Sent Bertran de Comenge

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Passation de pouvoir entre 2 maires... et plus si affinités

Message par andaine le Sam 13 Mai 2017 - 10:53

Zatopek a écrit:Zatopek gardait un regard des plus noirs. La colère l' envahissait. Il n' avait qu' une envie. Crier! Crier un nom!

Andaine lui demandait ce qu' il se passait. Revenir au plus dans la pièce. Taire la colère.
Il défroissa le message qu' il tendit à sa Mairesse.


Mon zato,

y z' ont envoyé des gens pour se présenté à la mairie. Oui ceux du comté! je vai metre tous les écus possib en sécurité. Pourquoi y fon ça à Eauze. Pourquoi y z' on fait ça a toi? Tu croi qu' y s' en veulent à tonton?

Z' ai envie de m' enfui loin loin et aller le retrouver.
Hanael

Mais qu' est-ce qu' ils imaginent?
avatar
andaine
Maitresse des lieux
Maitresse des lieux

Messages : 1510
Date d'inscription : 14/10/2010
Age : 584
Localisation : Sent Bertran de Comenge

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Passation de pouvoir entre 2 maires... et plus si affinités

Message par andaine le Sam 13 Mai 2017 - 10:53

La colère fulminait dans les yeux de Zatopek. Allait-il se ruer vers elle pour lui bailler un chault moufflet ? Son sang quitta ses veines. Le visage pasle et les lèvres exsangues, la pupille grande et dilatée, elle le voyait s'avancer vers elle, sans pouvoir bouger. Elle était littéralement tétanisée. Elle s'apensait estre l'objet de sa colère. Elle fut prise d'un vertige, chancela légèrement. Lorsque sa vue s'éclaircit, son regard biglait ferme sur le pli qu'il lui présentait. Il était terriblement bien membru* ! En mesme temps bucheron et garçon boucher, elle en serait quitte pour une décollation. Les mains tremblantes, elle saisit la missive et en fit coite lecture. Hanael en était l'auteure. Elle releva brusquement la teste pour le questionner à propos. Sous les sourcils en accent circonflexe, elle affichait un regard de biche apeurée.

Veut-elle parler des élections prochaines à Eauze ? De candidatures qui seraient soutenues par sa Grandeur ?

Sans attendre la réponse du chevelé.

Ce qui s'est passé à Sent Lisèr... Est-il question de Peyrik ? de Moy ?

Et ce tonton qui était-il ?

Elle avait besoin d'humecter ses lèvres desséchées, adoncques s'avança-t-elle vers sa table de travail, sur laquelle elle déposa le pli, saisit sa gourde et la porta à sa bouche.


[hrp]*mains vigoureuses[/hrp]
avatar
andaine
Maitresse des lieux
Maitresse des lieux

Messages : 1510
Date d'inscription : 14/10/2010
Age : 584
Localisation : Sent Bertran de Comenge

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Passation de pouvoir entre 2 maires... et plus si affinités

Message par andaine le Sam 13 Mai 2017 - 10:54

Zatopek a écrit:Il finit par choisir la fenêtre qui avait amené le message pour s' asseoir sur son rebord. Lentement, il leva les yeux vers la mairesse et la dévisagea. Il était loin de la pièce à ce moment-là. Tellement loin! Dans sa tête dansaient celles, petites billes dois, des autorités du comté qu' un coup de hache bien placé eut fait volé aux quatre coins de la place municipale s' il avait eu à les rencontrer. Il perçut alors qu' elle n' avait plus le teint aussi joliment enflammé que peu de temps auparavant. Il y avait même de la lividité sur ce visage auquel il s' habituait agréablement. *Mais quel idiot je peux être!* IL prit sur lui pour tenter de la rassurer.

Oui ce sont des élections qu' elle veut parler. Elle ne comprend pas, elle est si petite et jeune qu' elle n' est pas à même de comprendre. Elle a fait ce que le devoir lui disait mais ce n' est ce que le comté souhaite dirait-on. Un peu comme ici.

Se pensait-elle coupable de quelque chose envers lui?

Il ne s' est rien passé à Sent Lisèr et ce n' est pas toi qui est en cause à mes yeux. Du moins ai-je la folie de vouloir le croire ou le rêver. Je ne sais si  Peyrik fait partie du jeu, je peux ne pas le croire mais je doute.

Il se prend la tête comme si la douleur l' envahissait. Il secoue sa tignasse entre d' énormes mains qui viennent tomber sur son visage tout à coup fatigué puis elles tombent sur les cuisses. Il la regarde, les yeux moins sombres, un vague sourire aux lèvres, la voix cassée.

Dis-moi si tu sais que quelque chose était prévu pour Sent Lisèr ou Eauze. Je ne peux pas croire que tu aies su sans le dire ou que tu sois mêlée à quelque chose d' aussi méchant. Ce n' est pas possible tout simplement.

Se décollant du rebord de fenêtre, il se poste face à la dite fenêtre préférant recevoir une mauvaise réponse dans le dos qu' en pleine face. Ou pour cacher autre chose guimauve Héhéhé^^................... tout en murmurant

Les malfaits, les ordures, ma petite Hana ils le lui payeront.
avatar
andaine
Maitresse des lieux
Maitresse des lieux

Messages : 1510
Date d'inscription : 14/10/2010
Age : 584
Localisation : Sent Bertran de Comenge

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Passation de pouvoir entre 2 maires... et plus si affinités

Message par andaine le Sam 13 Mai 2017 - 10:54

Les yeux fermés, elle prit une gorgée de vin, laissa ses arosmes exploser dans sa bouche en essayant de les recognoistre. Le breuvage lui sembla nerveux intense avec ce petit goust de miel... C'est à larges goulées, avec de grandes aspirations et une foule de petits bruits de gorge, qu'elle vida sa gourde. Le vin coulait sur son menton et tombait en ruisseau à ses pieds. L'outre vide s'échappa de ses mains et chut à terre dans un bruit sourd. Hébétée, elle fixait présentement l'auréole sombre qui se déployait sur le cuir de ses bottes. Une citation de Cicéron lui vint à l'esprit. Les hommes sont comme les vins : avec le temps, les bons s'améliorent et les mauvais s'aigrissent. Les paroles prononcées par Zatopek jaillirent de la brume et déchirèrent le silence gesné qui s'était installé entre eux. Elle n'avait rien observé à s'teure de faits qui auraient pu corroborer son sentiment mesme si elle avait été violemment indignée de clouficher l'annonce qui informait que la mairesse enfantelette et la Diaconesse Eloane n'étaient point porteuses du collier et de la médaille de l'Ordre du Lion et de la Croix d'Argent parce qu'elles ne s'étaient point présentées à la cérémonie ! Elle allongea son cou fin et délicat et son regard effleura cestui du chevelé. Il semblait souffrir mille maux. Le regard de l'Andaine se confondait avec l'onde pure qui jaillissait du haut des montagnes en frémissant. Elle était tant pétrie de valeurs. De ces valeurs chevaleresques véhiculées par l'Ordre Royal auquel elle avait appartenu. De cet ordre où ni la simulation ni les menteries n'avaient cours. Son regard se fit interrogateur. Que pouvait-il entrevoir par l'ouverture des fenestre de son asme ? Certainement point la méchantise. Il effectua un mouvement. La colère qui assombrissait ses yeux ne lui permettait point de comprendre le langage de sien regard. Il s'était détourné d'elle. Elle s'approcha de lui à pas feutrés ; se glissa derrière son dos, en fixant la futaie sombre de sa chevelure vers laquelle ses doigts se sentaient attirés. Ô combien elle aurait aimé en torturer les branches basses et saccagées. Elle s'apensait. De quelle façon pouvait-elle lui prouver sa bonne foy. Finalement, elle s'entendit lui répondre alors qu'il murmurait tout bas.

Je ne suis point dans le secret de Sa Grandeur ni de ses proches si tant est qu'ils en aient. Si tu veux bien je peux te relater les événements qui m'ont conduit à occuper ce faudesteuil de maire.
avatar
andaine
Maitresse des lieux
Maitresse des lieux

Messages : 1510
Date d'inscription : 14/10/2010
Age : 584
Localisation : Sent Bertran de Comenge

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Passation de pouvoir entre 2 maires... et plus si affinités

Message par andaine le Sam 13 Mai 2017 - 10:54

Zatopek a écrit:Regard perdu mais attentif tel une bête sauvage. Il entend bien les bruits qui percutent la pièce dans leurs silences embêtés. Mais Il est empêtré dans ce qu' il ressent d' un côté et ce qu' il ressent de l' autre. Faut-il faire la part des choses. tout claquer au mur mais ce la n' en vaut-il pas la peine ou oser affronter le reste des autres? Ces autres, ne le comprendront-il pas un jour? Puis, faut-il le reconnaître aussi? Cet accent qui n' est pas le sien. Cet accent et ces mots qu' il entend et comprend si parfaitement. Il ne comprend pas trop bien  le remue ménage qui se fait en lui mais ELLE il l' entend et la comprend.
Toujours auprès de la fenêtre, il la sent se glisser derrière son dos, il sent son regard enflammer sa tignasse. Et doucement il comprend ce que ne peut et son chemin. Il l' entend prononcer des paroles un peu froides
.

Je ne suis point dans le secret de Sa Grandeur ni de ses proches si tant est qu'ils en aient. Si tu veux bien je peux te relater les événements qui m'ont conduit à occuper ce faudesteuil de maire.

Puis il ose tendre les mains. Mains dans lesquelles il s' attend à recevoir celles d' Andaine.

Tu n' est point dans leurs secrets? Je veux t 'en croire. Mais pourquoi a-t-il refusé ma révolte et dit qu'il donnerait dérogation à cette Peyrik? Te rends-tu compte que des Licérois se sont rendu à ma parole et se sont joints à ta révolte? Il était donc prêt à laisser la mairie à n' importe qui et a tenté une volte face où je ne retrouvais pas le fauteuil de maire! Peu m' importe le fauteuil, je suis comme la petite, nous nous en fichons de paraître sur les bulletins des annonces. Ce qu' il nous importe est le bien de la ville, rien d' autre.

Il est fatigué à présent. Faisant face à Andaine, mains tendues. Il ne veut plus que savoir.

Oui dis-moi comment cela s' est fait de ton côté. Qu' est-ce qui a fait que nous nous retrouvions là maintenant. M' interdire ce qu' on t' autorisait est des plus saugrenus quand même!

C' est un appel, c' est un cri qui s' évade. Entre l' envie de récupérer la petite Elusate et partir et ce je ne sais quoi qui le retient en ces murs parce qu' il y a quelque chose qui le retient magnétiquement à cette jeune femme. Il ne sait pas.
avatar
andaine
Maitresse des lieux
Maitresse des lieux

Messages : 1510
Date d'inscription : 14/10/2010
Age : 584
Localisation : Sent Bertran de Comenge

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Passation de pouvoir entre 2 maires... et plus si affinités

Message par andaine le Sam 13 Mai 2017 - 10:55

Une seule chose lui chalait : le bien de son village. Saint-Lizier avait été sa maistresse de longs mois voire de longues années. Andaine avait-elle dessein de supplanter sa rivale et de nouer des intrigues ? Le seul épisode de jalousie qu'elle avait cognu remontait à 1459 par temps de guerre. Elle s'était ridiculisée en taverne à Chinon en Touraine en vomissant copieusement des insultes à l'encontre de son ex amant et de sa nouvelle maistresse. Elle avait réagi à la chaude. Elle avait encore la remembrance de ce jour de septembre où sa sœur d'arme était venue la trouver.

Daine, j'peux t'poser une question ?
Oui bien sur si je puis y répondre...
Le Hugues, il est quoi pour toi ?
Il est mon amant.
Hum...
Pourquoi cette question ?
Bah parce que hier soir, il était pô avec toi !
Je sais, je le délaisse un peu depuis quelques jours
Il était avec une autre ?


Kasia avait opiné du chef. Un long silence s'en était suivi.

'Daine ?
Oui... tu veux dire qu'il m'a trompée ?
Ben j'crois. J'ai vu ton Hugues et une femme débraillés en taverne
Il s'est pas vraiment caché, parce que j'suis tombée sur eux en taverne
Hum, et il l'a retournée pour lui coller une claque au derrière, quoi.


Trompée, blessée dans ses convictions, dans son esprit, Andaine avait trahi son devoir d'obéissance. Les masques de la femme, de la Blanche et de l'angevine étaient tombés.

Deux mains se tendent et font sortir la blonde de sa torpeur. N'avait-elle point voulu mettre son amant à l'épreuve ? Elle remisa définitivement le visage de l'hospitalier dans la partie souvenirs perdus de sa mémoire pour revenir à l'instant présent. Elle saisit l'une de ses mains et entremesla ses doigts aux siens, puis lorsqu'il se retourna, elle enveloppa ses mains au creux des siennes pour les porter à ses lèvres. Puis les baisa avec une tendresse infinie.


Le jour de la révolte je devais défendre le pouvoir. Quand je me suis présentée ce soir là pour emprunter le chemin de ronde, un messager m'attendait. Il m'a remis un pli écrit de la main du Comte. Il m'enjoignait de me révolter suite à la démission de Peyrik. J'ai obéi et le lendemain j'étais aux commandes de la ville. Depuis mon arrivée à la fin de l'été dernier à Saint-Bertrand de Comminges j'ai œuvré pour la prévosté, palliant à quelques absences dans les effectifs de Lectoure puis de Saint-Lizier. J'ai également remplacé notre recteor à l'université. J'ai toujours été droite dans mes bottes. Mes valeurs sont ancrées au plus profond de moy.

Elle avait un passé qui la rattrapait parfoys mais elle ne voulait point l'évoquer en cet instant.

Sa Grandeur a eu tort de ne point te faire confiance. A force de ménager la chèvre et le chou on finit par déplaire à tout le monde Zapotek...

Alors qu'elle prononçait son nom, son cuer battait à tout rompre dans sa poitrine. Elle n'avait qu'une envie : celle de se nicher au creux de ses bras. Un tailleur d'habit* à la célèbre renommée dira un jour « la plus belle vesture qui puisse habiller une femme, ce sont les bras de l'homme qu'elle aime ». Parviendrait-elle à se laisser véritablement aller aux sentiments qu'il lui inspirait ?

[hrp]*Yves Saint-Laurent.[/hrp]
avatar
andaine
Maitresse des lieux
Maitresse des lieux

Messages : 1510
Date d'inscription : 14/10/2010
Age : 584
Localisation : Sent Bertran de Comenge

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Passation de pouvoir entre 2 maires... et plus si affinités

Message par andaine le Sam 13 Mai 2017 - 10:55

Zatopek a écrit:Mais pourquoi diantre lui avait tendu les mains? Un geste, sans plus. Un geste pour la soutenir la croyant effrayée par la tâche. Très intérieurement, il ne se comprenait pas. Il voulait l' aider san trop bien savoir comment faire. Un peu comme si ses questions au sujet de la prise de la mairie étaient un décor sonore. Il oubliait déjà tout cela, du moins à l' égard de celle qui était en place à présent. Ce qu' il ne comprenait pas trop non plus, c' était ses propres gestes à lui. Il n' avait jamais connu de tels élans. Tout ce qu' il savait des femmes remontait aux temps obscurs comme il y en avait tant. Qu' elles soient ribaudes ou femmes de villes ou de villages, mariées ou non, avoir l' habitude de tendre les bras est surtout pur prendre la proie. Que lui arrivait-il? Sentir ses propres mains enveloppées et baisées si tendrement. Il laissa faire, un petit bonheur lové quelque part dans sa grande poitrine. Il ne la comprenait cette sensation, il ne la connaissait pas.

Il lui fallut rassembler ses esprits quand même pour l' entendre répondre sur la révolte. Sa voix se fit douce. ses mains saisirent au passage son visage le relevant vers son regard qui commençait à s' adoucir aussi. 


Tout cela reste étrange quand même. Le Come a appris la démission de Peyrik et t' as ordonné la révolte sachant que je ne la ferai pas mais craignant que j' y participe avec la Century. De mon côté j' ai soupçonné qu' il n' hésiterai pas à réagir si j' avais repris la mairie ou un des Century par une mise en procès pour révolte non autorisée puisqu' il était prêt à accorder une dérogation à Peyrik. Le rôle de Peyrik est soit une manœuvre tournée vers moi, soit une idiotie. Dans le même temps, ils s' en prennent à Eauze. Et ce n' est pas moi qui suit visé. Certes, Hanael et moi nous en fichons des annonces. Cela a-t-il un lien ou le lien se trouve-t-il ailleurs.

Il l' entend encore mais il suppute.

Tu sais, se mêler aux révoltés est une tactique courante qui permet parfois de l' emporter. Je la connais bien. Ca peut déstabiliser une révolte aussi. Mais là, je ne comprend pas trop si ce n' est... bien que....... Nael est quelqu' un de bien mais elle a déjà osé répondre vertement au Comte. Manifestement, ils ne font confiance qu' aux gens qui leur obéissent et j' en reviens à Peyrik. Pourquoi? Je ne vois qu' une chose qui lie cela pour l' instant. Si c' était lui, sa succession? Ce serait minable mais probable tu sais. 

Là il est en état de soliloque. Ses mains quittent le visage d' Andaine et glissent vers sa gorge. Une chose le surprend. Il sent battre son cœur à tout va. Contre la peau de ses paumes, la carotide se gonfle et palpite vite, très vite, trop fort. Il ne sert pas les mains autour de la gorge, il les laisse là, ressentir cette palpitation qui lui évoque des choses. Le femme palpite là pour sauvegarder sa vie, elle a un immense espoir de survie. La biche et l' homme savent qu' ils vont mourir et cela palpite de la même façon entre ses paumes. Il a tant connu cela qu' il s' étonne. Sa voix se fait plus douce encore car il ne veut pas l' effrayer.

Aurais-tu peur ou aurais-tu trop envie de vivre Andaine?

Plus douce encore. Il approche son visage du sien

Andaine, tu......  je ..... 


Mais t' as jamais appris à dire ces choses-là couillon! Il reste bloqué.

Je vous......
avatar
andaine
Maitresse des lieux
Maitresse des lieux

Messages : 1510
Date d'inscription : 14/10/2010
Age : 584
Localisation : Sent Bertran de Comenge

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Passation de pouvoir entre 2 maires... et plus si affinités

Message par andaine le Sam 13 Mai 2017 - 10:56

Tels des mots, les mains du brun s'envolèrent et s'échappèrent du carcan de ses doigts. Taquine, l'une d'elle souleva son menton, la forçant à regarder le chevelu bien en face. La seconde s’immisça trop éloignée. Quel joli ballet que ce jeu de mains qui se croisaient, se décroisaient, s'entremeslaient pour à la parfin venir envelopper le visage de la mandaine*. Soumise à sa volonté, elle avait bien senti l'étau se resserrer de part et d'autre de sa teste mais n'en avait cure. Poupée de chiffon entre ses pognes vigoureuses, il aurait pu en cet instant aisément lui briser la nuque d'un bref mouvement circulaire. Ses yeux rivés aux siens, elle tentait désespéramment de conserver un semblant de clairvoyance. Elle était restée si longtemps dans le fiel et l'aigreur de la chasteté.

Lorsque Peyrik s'était présentée aux élections, il n'y avait sans doute aucune raison de ne point valider sa candidature. Un maire est porté par le peuple. Quoi que Zapotek ait pu ressentir sans preuves aucunes, les autorités ne pouvaient intervenir. L'avènement de Peyrik à la mairie avait mis le feu aux poudres mais la légitimité d'un vote ne pouvait estre contestée. Au final sa démission avait été une bénédiction pour tous. Un mystère planait évidemment autour de cette femme. Tant de questions se trouvaient encore sans réponse aucune. A observer les uns et les autres, Andaine se forgeait sa propre opinion. Elle n'était pas toujours d'accord avec les prises de décisions du conseil mais il ne fallait point les tenir responsables de tous les maux de Sent Lisèr. Son chéri – ou en passe de le devenir - à fleur de peau l'apprendrait à ses dépens.

Contre toute attente, les mains du chevelu glissèrent sur sa gorge. Un gémissement de plaisir s'en échappa. Sa poitrine enfla sous le branle de son cuer. Une première goutte de sueur perla sur son front, buta contre ses sourcils, roula le long de son nez pour venir s'écraser sur les mains de Zapotek. Quelque peu destourbée par la question qui fusa de ses lèvres. Elle marqua un temps de silence. Elle n'avait oncques eu peur de mourir. Et pourtant combien de fois avait-elle été passée au fil d'une épée ? Mais le Trés-Haut avait estimé qu'il n'était point encore l'heure pour elle d'estre jugée. Mourir dans ses bras ? Pourquoi pas !
A une seule condition totes voies une nuict d'amour avec toi. Son regard s'embrasa et mit des lueurs fauves dans l'argenté de sa prunelle. La biche aux sabots d'airain et aux cornes d'or devenait chasseresse. Elle plaqua avidement sa bouche sur la sienne.


[hrp]*jeu de mot avec madone[/hrp]
avatar
andaine
Maitresse des lieux
Maitresse des lieux

Messages : 1510
Date d'inscription : 14/10/2010
Age : 584
Localisation : Sent Bertran de Comenge

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Passation de pouvoir entre 2 maires... et plus si affinités

Message par andaine le Sam 13 Mai 2017 - 10:56

Zatopek a écrit:Il n' aurait jamais le temps de finir ce qu' il n' arrivait à finir. Sur sa main vint éclater une goutte de sueur.
Un fugitif instant, cette goutte là le ramenait un forêt lorsqu' il s' emploie à mettre à terre une chêne pouvant donner 6 à 7 stères. Il faut jauger l' arbre et s' asseoir un instant devant lui comme une longue prière, un long pardon demandé aux dieux de la forêt. Puis viennent les premiers coups de cognée qui mordent la chair dure qui rend éclats sur éclats. Eté comme hiver, il fait de courtes pauses laissant couler la sueur de son front sur ses joues avant qu' elles ne tressautent sur son torses ou ne dévalent les muscles de ses bras. Les coups reprennent, le bûcheron tourne autour de l' arbre respecté. Au fil du temps, la cognée pénètre plus avant dans le corps de celui que l' on veut voir couché. Puis vient le; moment où l' arbre se couche et crie, la ramures lourdes comme des bras armurés s' écrase dans un fracas. Le bûcheron contemple son ennemi et les coups reprennent plus longs du bras pour débiter ce tronc. En fin de journée, il prend le temps de poser bûches et morceaux de tronc sur un billot improvisé. La cognée part du sol, fait le tour du corps du bucheron et vient s' enfoncer brusquement dans la chair encore vive du chêne qui crie encore en se fendant comme deux cuisses qui s' ouvrent sous les coups acharnés de l' animal de bois. Tout y est sueur qui perle, navigue, dore et fait briller le torse et les bras du bucheron.

 Il vit son regard prendre flamme et ne put, ni ne voulut l' empêcher de venir plaquer ses lèvres aux siennes.

Etrange, douloureuse, magique ou cruelle sensation que de sentir tout à coup ses tripes se tordre. Il laisse son plaisir lui faire part d' envies qu' il avait remisées dans son sac de mercenaire. Il vagabonde du ciboulot, ses parties de chasse à la course aux sangliers où il s' essaye à les surprendre à jaillissant d' un fourré pour les regarder, yeux levés vers lui et l' épieu qu' il tient au dessus de la tête, prêt à l' enfoncer entre les épaules.

Puis ses mains quittèrent la gorge, se détendirent un court moment sur les épaules d' Andaine. Court petit chemin de paumes qui sentit encore au passage la folle course du sang sous ses doigts et ses paumes. Des épaules, les larges mains firent le tour du dos qui lui paraissait si menu, il l' enserra et émergea du baiser tel un noyé qui sent l' air emplir enfin ses poumons au sortir de l' eau.


Tu m' ensorcèles!

Est-il conscient de ses mots ou se sent-il vraiment pris au piège? Il la garde aussi près de lui perdant son visage dans sa chevelure.

Est-ce cela aimer et être aimé Andaine?
avatar
andaine
Maitresse des lieux
Maitresse des lieux

Messages : 1510
Date d'inscription : 14/10/2010
Age : 584
Localisation : Sent Bertran de Comenge

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Passation de pouvoir entre 2 maires... et plus si affinités

Message par andaine le Sam 13 Mai 2017 - 10:57

"Fais de moi un serpent, donne-moi deux langues", avait dit un esclave à une jovente dans un des textes de Plaute, poète latin du IIe siècle avant notre ère.

Les paupières mi-closes, elle vivait pleinement les sensations délicieuses de ce baiser, tandis que le temps complice suspendait son envol. Avec une avidité dévorante, elle le goustait, explorait de sa langue la doulce moiteur de sa bouche. De petits effleurements qui les amèneraient tous deux à s'opposer dans une tendre bataille où il n'y aurait ni vaincu ni vainqueur. Son sang chantait plus vite et plus fort dans ses veines. Ô comben un baiser se donnait avec le cuer. Elle lui offrait une sensualité insoupçonnée aux premiers abords, profonde et passionnée. C'est littéralement du feu qui coulait en elle meshui. Elle sentait les mains de Zatopek l'étreindre fiévreusement, glisser vers son dos, ses...
Stop Andaine ! Où as tu vu qu'elles glissaient sur tes reins, qu'elles froslaient tes hanches, tes cuisses... Oups ! Punaise il ne va pas s'arrester là en si bon chemin ? Elle se sentit vaciller, tendit les mains au jugé et se rattrapa de justesse à sa ceinture. Une légère rougeur pointa subitement sur ses joues. Il allait sans doute la trouver fort entreprenante. S'apenser qu'elle avait voulu le débragueter pour lui empoigner le guilleri. Mais il n'en fut rien. Les mots qu'il prononça par la suite sonnèrent comme les premières notes d'un air oublié. Aimer. Une mélodie si palpitante qu'elle se tenait là, hébétée tandis qu'il enfouissait son visage dans la doulceur que dégageait sa chevelure tressée à la templière. L'ensorceler ? Par sa blondeur toute vénitienne par ses sourires assurément ! Aimer et estre aimé... Elle se répétait mentalement chacun de ses mots. Elle l'envisageait à présent les yeux bien ouverts. Une question s'imposa à elle. N'avait-il oncques ressenti ce sentiment auparavant ?

Ce que je sais mon amour c'est que le bonheur d'estre aimé est plus fort que la crainte d'aimer...
avatar
andaine
Maitresse des lieux
Maitresse des lieux

Messages : 1510
Date d'inscription : 14/10/2010
Age : 584
Localisation : Sent Bertran de Comenge

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Passation de pouvoir entre 2 maires... et plus si affinités

Message par andaine le Sam 13 Mai 2017 - 10:57

Zatopek a écrit:A ses mots, il releva la tête. Quelques paquets de cheveux d' or restaient emmêlés aux cheveux de jais. Avec lenteur et sans doute bien les écheveaux se distendaient avec leurs poids. Les blonds regagnaient la poitrine d' Andaine, les jais revenaient aux épaules nues du bucheron qui regardait la mairesse, yeux brûlants. Ses mains quittèrent en douceur les épaules, se laissant glisser sur les hanches. Il avait le cœur battant, le cœur perdu, la bouche sèche par manque de ses lèvres.

Je ne sais rien de la crainte d' être aimé Andaine. De craintes, je ne connais que celle qui s' éveille face à celui qui peut te tuer. Cette crainte qui te donne la force d' être plus vif et plus violent. La crainte de l' arbre d' un autre qui te briserai là en tombant par mauvais calcul. Je ne connais pas d' autres craintes.

Seules ses sensations le mènent à lui dire. Elles sont le seul moteur de ce qu' il pense à ce moment. Ce qu' il ressent est immense. Il cherche des mots qu' il ne connaît pas. Il cherche quelque chose qu' il ne connaît pas. Il ne connaît que quelque geste qui n' ont rien à voir avec ce qu' il ressent. Puis il se laisse aller tant du geste que de la parole. Ses mains ne tombent pas mais elles vont chercher ce qu' il lui semble être le plus à chercher. Elles vont des épaules aux hanches qu' il ramène à lui comme s' il lui fallait prendre possession de la personne. Il incline la tête qui va chercher dans le velouté des ombres dorées de la chevelure un cou au creux duquel il glisse.

Je ne connais rien du bonheur d' être aimé ma Daine, je veux le connaître  de toi qui me donne cette envie de te prendre là.
avatar
andaine
Maitresse des lieux
Maitresse des lieux

Messages : 1510
Date d'inscription : 14/10/2010
Age : 584
Localisation : Sent Bertran de Comenge

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Passation de pouvoir entre 2 maires... et plus si affinités

Message par andaine le Sam 13 Mai 2017 - 10:58

Peu lui en chalait d'estre surprise la main au conil tant les petites bulles de plaisir l'emportaient dans un tourbillon de désir. La chaleur qui montait doucettement en elle la consumait. Elle n'avait d'yeux que pour lui. Il n'avait d'yeux que pour elle. Le ciel pouvait bien leur tomber sur la teste, leurs deux corps enlacés se fondraient l'un dans l'autre dans cette salle du conseil municipal où nul ne semblait vouloir empescher le destin d'écrire l'histoire de ces deux là. Son bassin bascula et se plaqua contre cestui du brun. Elle avait appétit à le griffer, à le mordre, telle une lionne – souvenez vous chers lecteurs de la comparaison par l'Andaine de Zatopek au lion en cage – se prestant au jeu d'une absconse parade énamourée usant de quelques déhanchés sauvages et sensuels sensés l'amener à coïter sans délicatesse aucune.

Sa bouche entra de nouveau en collision avec ceste du masle, l'embrassa avec passion sans la moindre retenue puis s'en détacha tout aussi brutalement.  Pivotant sur ses talons, la belle effectua un pas chassé vers la table de travail, s'immobilisa le sourire égrillard. Jetant par dessus son épaule quelques œillades à l'attention du chevelé, elle s'assura qu'il ne la laschait point du regard. Son fondement posé délicatement sur le rebord du bureau, elle s’attela derechef à délacer son corset avec rapidité et agilité. Sous le fin tissu de la chainse se dessina la courbe d'un sein. A l'échancrure du col, émergea la rondeur d'une épaule. Elle ne se mettrait point à nue sous son regard de braise. Bien trop de cicatrices - témoins de la violence des grandes guerres auxquelles elle avait pris part - zébraient son corps mesme si avec le temps, elles s'éclaircissaient et se fondaient avec la soie liliale de sa peau. Elle saisit les pans de sa robe qu'elle retroussa lentement dévoilant la finesse d'une cheville qu'enserrait le cuir lustré de la botte, puis le galbe d'une jambe gainée de laine, enfin la cuisse ferme et... hospitalière. Tels des ciseaux, l'une et l'autre se croisèrent nerveusement, se décroisèrent pour se recroiser de nouveau. L'invite à se couler entre les rives du mont de Vénus était lancée. Il se devait d'y répondre, d'infiltrer ses eaux souterraines et de tracer le chemin qui les mènerait tous deux à la félicité.


Viens fouler l'herbe tendre de mes lèvres...
avatar
andaine
Maitresse des lieux
Maitresse des lieux

Messages : 1510
Date d'inscription : 14/10/2010
Age : 584
Localisation : Sent Bertran de Comenge

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Passation de pouvoir entre 2 maires... et plus si affinités

Message par andaine le Sam 13 Mai 2017 - 10:58

Zatopek a écrit:Le bucheron s' était laissé aller avec délectation à ce nouveau baiser qui lui faisait voletailler les tripes en tout sens. Il en avait le bas ventre qui s' échauffait au point que ... ... mais la voilà qui s' éloigne. Elle a le don des échappées qui lui laissent les mains vides. Ses yeux ne la quittent pas, rivés qu' ils sont sur ses hanches ou maintenant, d' un peu plus loin, dans ses yeux dont elle joue à lui tournibouler le compteur.

Il la regarde, la contemple, la désire et elle joue du regard pour s' assurer qu' aucun de ses gestes ne sera perdu et il n' en perd rien. Le fessier qu' elle a posé sur le bureau; combien il aimerait à l' avoir entre les main! Mais il n' a pas le temps de se laisser aller à une quelconque flânerie sensorielle qu' elle délace son corset. Ce qu 'il peut apercevoir d' un sein aurait fait naître de folles fumerolles au museau d' un taureau et l' épaule qui se dénude ne fait rien pour l' arranger. Que diantre il ne veut plus que toucher du doigt, des doigts, des mains ces trésors qui semblent s' offrir à lui. Il a déjà fait un premier pas qui l' approche du trésor à saisir, il s' imagine déjà berçant l' un et l' autre au creux des pognes, sentant la douceur de ces peaux que ses lèvres caresseraient avec volupté. Du diable s' il ne lui arracherait pas ces lingeries inopportunes.
Et ses yeux de s' écarquiller encore plus quand elle retroussa les pans de sa robe laissant miroiter au bucheron toutes les douceurs d' une prise de mairesse en si bel posture. C' est quand les cuisses de la belle se croisèrent et se décroisèrent qu' il fit le deuxième pas qui l' amena à pouvoir toucher ses genoux.
N' y tenant plus ou y tenant trop tant la belle avait tout fait pour lui échauffer les sens, il porta sa main à son bas ventre pour dénouer son unique vêtement et mettre en liberté un service trois pièces qui n' en pouvait plus d' être prisonnier en si petit espace.
Les mains libres de la bagarre d' avec le petit nœud, il fit le dernier pas qu' il avait à faire pour saisir les genoux de la mairesse pour les tenir un instant écartés et s' approcher d' elle, les mains courant au fessier la maintenant à présent au bord du bureau il pouvait enfin se laisser enceindre d' une douce chaleur moite et enivrante. Son cœur battait, ses lèvres cherchaient cette épaule pour la baiser tandis qu' il se sentait plus fort que jamais dans cette intimité qu' il fouissait avec puissance et volupté partagée.
avatar
andaine
Maitresse des lieux
Maitresse des lieux

Messages : 1510
Date d'inscription : 14/10/2010
Age : 584
Localisation : Sent Bertran de Comenge

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Passation de pouvoir entre 2 maires... et plus si affinités

Message par andaine le Sam 13 Mai 2017 - 10:59

Ils ne s'abandonneraient point cette fois-cy à tous les déchaisnements. Elle s'y cognoissait pour sur ! Mais elle ne voulait point se livrer le premier soir à une guerre d'usure, renversant les positions. Elle le guignait du coin de l’œil, guettant le moment où le corps de son amant se ferait impatient. Ce n'était doncques point merveille qu'il répondit à l'appel des sens. Dans le regard argenté de la belle brillèrent des lueurs d'envie, de fièvre et de luxure. Il s'avança jusqu'à la toucher. Au contact de ses mains sur ses genoux, elle darda la pointe d'une langue sur son cou, parcourant sa peau au rythme de son pouls. Il n'eut pas besoin d'insister, elle escambilla des cuisses sans résistance aucune, son corps ployant sous la caresse pleine de force et de tendresse de ses pognes aventurières. Ce fut à présent une courbure pleine de grasce que l'amante offrait à son amant. Elle le sentit s'enfoncer entre ses reins jusqu'à la garde et un étau de fer se forma sitost autour de sa taille. Elle lui susurrait tant de mots emplis de délicatesse qu'il ondoya, glissa en elle puis écarta ses tendres berges pour venir enfin buter au fond de sa grotte sous-marine tel un gros poisson pris au piège d'une saline. Quelle plaisante attrapoire ! La belle qui ne faisait que pousser moult gémissements et rasles sous les coups voluptueux de son arme avait des estoiles plein les yeux. Au paroxysme du plaisir, cestes-cy scintillèrent puis se drapèrent d'un voile. Cheveux en bataille, ventre et seins en sueur, il lui sembla que le temps venait de s'arrester. Son corps était comme fou. C'est alors que le sablier s'écoula tout à coup si violemment qu'il lui vola un dernier cri. Sa taille souple comme le rameau d'un saule cessa d'onduler tel un balancier. Andaine et Zapotek s'étaient accordés on ne peu mieux. Elle était remplie de lui.
avatar
andaine
Maitresse des lieux
Maitresse des lieux

Messages : 1510
Date d'inscription : 14/10/2010
Age : 584
Localisation : Sent Bertran de Comenge

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Passation de pouvoir entre 2 maires... et plus si affinités

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum